CHINE
LA RSE, PREMIER LEVIER DE CHANGEMENT ÉCONOMIQUE

Le Forum sino-européen organisé conjointement par l’OSI, la Chambre de Commerce et d’Industrie de France en Chine et le French CSR Club in China de l’Ambassade de France, sur le thème « la responsabilité sociale des entreprises, premier levier de changement économique en Chine », souligne les transformations de l’économie chinoise.

 

LE FORUM SINO-EUROPÉEN 
En Bref

Il a réuni 300 participants appartenant à différents secteurs : télécommunications, banques, énergie, éducation, environnement et culture. De nombreuses entreprises internationales, tels qu’Orange, EN GIE, Deutsche Telekom, Huawei, China Shoto, Amundi et SUE Z sont intervenues, ainsi que BPI France et des établissements d’enseignement supérieurs de solide réputation : Université de Pékin, ESSEC , IEAM et HSBC Business School. Les représentants des principales banques chinoises étaient également au rendez-vous, ainsi que l’Institut des affaires Publiques et Environnementales (IPE), importante ONG chinoise qui a réalisé une cartographie des émissions polluantes en Chine. Bertrand Furno, Consul Général de France à Canton, a prononcé le discours d’ouverture, tandis que Muriel Morin, Présidente de l’OSI et Wen HAI, Vice-président de l’Université de Pékin ont accueilli les participants au nom des organisateurs. L’organisation matérielle et la logistique du forum ont bénéficié de l’expérience du responsable d’Orange en Chine, Alex Wang, et de son équipe dans l’animation de la plateforme Joint Audit Cooperation qui réunit les grands opérateurs de télécommunication en Chine.

 

En effet, depuis l’accession au pouvoir de la nouvelle équipe gouvernementale, la Chine s’est nettement engagée dans une montée en gamme de son économie. En témoignent les engagements pris lors de la COP 21 à Paris à la fin de l’année 2015 et les choix de politique fixés dans le 13e plan quinquennal du pays en matière de recherche, de nouvelles technologies et d’innovation.
Tenu le 13 juillet 2016, à Pékin, en marge du sommet Emploi du G20 (réunion des ministres du travail et de l’Emploi des pays membres), le Forum représente une nouvelle manifestation de ces évolutions dans le domaine social cette fois. Présente à Pékin, Madame Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a fait l’honneur de sa présence et prononcé le discours d’introduction du Forum.

Trois tables rondes ont permis aux participants de présenter des initiatives innovantes et d’échanges sur leurs perspectives. La première table ronde était intitulée « Comment la RSE peut-elle être un outil puissant pour retenir la main-d’oeuvre qualifiée ? ».

Après un rapport introductif du responsable du bureau de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) en Chine, plusieurs entreprises ont témoigné des politiques innovantes qu’ils mettent en place en matière de développement social et de ressources humaines : management, gestion des heures supplémentaires, développement social, protection sociale,…

Forum sino européen : Myriam El Khomri, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,et Muriel Morin entourées du comité d’organisation du forum

 

La seconde table ronde a abordé les développements que connaît le secteur énergétique en matière d’économie verte : « Comment la stratégie de l’énergie verte accélère-t-elle la croissance de l’activité et de l’entreprise ? ». ENGIE China a présenté ses orientations stratégiques en faveur de l’efficacité énergétique, un domaine essentiel en Chine ; SHOTO est intervenu sur le recyclage des batteries, tandis qu’Orange China a montré comment les réseaux de télécommunications basse consommation qu’il développe avec Huawei, constituera une innovation gagnante en part de marché.

La dernière table ronde a traité des questions de « Santé et Sécurité au Travail, une des garanties clés pour la performance ». Il s’agit d’une des premières et très rares occasions de dialogue public entre responsables européens et chinois sur un sujet « social », avec la présence de Veronica Nilsson, Secrétaire Général Adjoint de la Confédération Européenne de Syndicats (CES). La présence d’un des Directeurs de l’administration centrale pour la santé et la sécurité professionnelle ainsi que son discours introductif ont montré la profondeur des évolutions aujourd’hui en Chine. Les témoignages de Solvay, Total et International SOS en Chine ont confirmé les changements en cours.
Cette dernière table ronde a souligné que la montée en gamme repose aussi sur une amélioration des standards sociaux et de protection sociale.

Lire aussi > Forum Sino-Européen 2015 – Shenzhen
 
documents à télécharger