La plateforme humanitaire du secteur privé de Côte d’Ivoire a été mise en place le jeudi 6 avril 2017 suite à une cérémonie de lancement officiel qui a eu lieu au siège de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) à Abidjan. Première plateforme de ce genre en Afrique de l’Ouest, elle regroupe les entreprises  manifestant un intérêt à contribuer à l’action humanitaire, à la prévention et à la gestion des risques.

La plateforme est une initiative conjointe du ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, de la CGECI, du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (UNOCHA), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, et soutenue par l’Initiative Connecting Business (CBI). 

L’Observatoire Social International Afrique Subsaharienne (OSI-AS) (à travers sa présidente, Aicha MYLONOYANNIS et la responsable du groupe Social et Bien- Être, Dr KONAN Patricia) a pris une part active dans ce processus qui constitue une première en Afrique de L’Ouest.

L’OSI-AS est membre de la TASK FORCE dont les travaux ont abouti à ce lancement et ses deux membres citées ci-dessus continuent d’œuvrer en vue de mobiliser le plus d’entreprises possibles en vue d’adhérer à cette plateforme.

Il s’agit du premier partenariat avec le Patronat Ivoirien et les partenaires des Nations Unies et l’équipe de Côte d’Ivoire ne compte pas s’arrêter là.

Les défis humanitaires se multiplient face à l’échelle et la nature des menaces émergentes à travers le monde comme les catastrophes naturelles, les crises sociopolitiques et les conflits armés. Les conséquences dans les zones affectées touchent les populations les plus vulnérables, l’environnement, les efforts de développement durable ainsi que tous les aspects de la vie humaine. Aucun pays n’est à l’abri, en particulier les pays de l’Afrique de l’Ouest en raison de l’instabilité politique, de l’exposition au réchauffement climatique, de la fragilité des économies et de leur faible capacité de résilience face aux différents aléas climatiques. L’humanitaire apparaît ainsi comme une préoccupation majeure au cœur des questions de développement et d’émergence  et l’OSI-AS entend jouer sa partition à ce niveau.

 

OSI AS Plateforme humanitaire secteur privé CI Avr 17 copy

Les membres de la TASK FORCE (dont OSI-AS) posent avec Mme la Ministre Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, le coordonnateur humanitaire, et la vice-présidente du Patronat Ivoirien.

 

 

 

 

Retour