Dans le cadre de ses travaux sur la responsabilité sociale des entreprises, l’OSI Chili a organisé une journée de débats et de réflexions avec le soutien du Bureau de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) de Santiago et l’association « Valor Minero ». Pour la première fois, un débat public a pu se dérouler entre des responsables de premier plan du monde économique et du monde syndical sur le thème de la productivité.

Ouvert conjointement le 17 mai 2016 par Muriel Morin, Présidente de l’Observatoire Social International, Fabio Bertranou, Directeur de l’OIT pour le Cône Sud de l’Amérique Latine et Àlvaro Garcia, Président de l’Association Valor Minero du Chili, ce séminaire s’est déroulé à travers deux ateliers d’experts, l’un sur « Les défis de la productivité pour les employeurs et les syndicats » et l’autre sur « L’impact des investissements industriels et leur contribution au développement des territoires : quel dialogue sociétal ? ». L’Observatoire Social International, avec le soutien de ses partenaires au Chili contribue régulièrement à l’étude de thèmes actuels et pertinents pour l’agenda de la responsabilité sociale des entreprises au Chili et en Amérique du Sud. Ce séminaire s’inscrit à la suite des travaux menés sur les modèles de RSE en Amérique latine, sur la notation sociale et sur les Investissements responsables (ISR).

LES DÉFIS DE LA PRODUCTIVITÉ AU CHILI

La première partie a été consacrée au débat sur « Les défis de l’agenda national concernant la productivité au Chili ». Ce premier atelier a rassemblé des représentants du Ministère du Travail au Chili, la Présidente de la Centrale des travailleurs (CUT), première centrale syndicale du pays, Bárbara Figueroa, le Directeur général de la Confédération nationale de la production et le commerce (CPC), équivalent du MEDF au Chili, Fernando Alvear, ainsi que le responsable des relations extérieures de la Fédération des travailleurs du cuivre (FTC) et des représentants de CODELCO et d’autres entreprises publiques et privées.
Le Président de Valor Minero a présenté un diagnostic de l’évolution de la productivité du travail au Chili et sur les défis du débat public engagé à l’initiative de la Présidente de la République du Chili, qui a convoqué plusieurs rencontres tripartites (travailleurs, entrepreneurs et gouvernement). La Présidente de la CUT et le Secrétaire général du CPC, ont exposé leurs programmes de travail en la matière du point de vue des salariés et des employeurs.
Les échanges entre les différents participants ont montré que l’ensemble des mesures pour accroître la productivité du travail et les facteurs de production dans le pays, constituent un thème central pour l’avenir et la croissance économique du pays. L’atelier a constitué un réel succès en fournissant un socle de consensus sur cette problématique.

DIALOGUE SOCIÉTAL SUR L’IMPACT DES INVESTISSEMENTS POUR LE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

Álvaro García, Président de Valor Minero, a expliqué les progrès en cours du Chili en matière de dialogue territorial, à travers la participation d’institutions publiques et privées et en coopération avec des parties prenantes telles que des associations professionnelles. Ces évolutions s’inscrivent dans le contexte d’une nouvelle gouvernance pour le dialogue sociétal, qui engage des dynamiques régionales, notamment dans les régions minières, avec la participation des entreprises de chaque district.

Alejandro Jara , représentant de l’OSI pour l’Amérique Latine et Marc Deluzet, délégué général de l’OSI ont présenté l’étude de l’OSI, menée en collaboration avec l’OIT, sur l’impact des projets d’investissement dans le développement des territoires et sur les modèles de dialogue et d’acceptabilité sociale, qui traite des meilleures pratiques internationales en la matière et des différentes étapes de dialogue sociétal à introduire dans le cadre des procédures d’appel d’offres pour les projets d’investissements.

Des dirigeants de grandes entreprises chiliennes comme Codelco, Endesa, Enel et Anglo American ainsi que des experts et des responsables ONG dans le domaine de la responsabilité sociale ont participé à cet atelier et ont témoigné de plusieurs initiatives innovantes, également des difficultés à surmonter et ouvert des perspectives institutionnelles pour renforcer l’engagement des entreprises avec les collectivités et les territoires.