Dans un contexte concurrentiel mondial exacerbé, l’innovation est devenue l’un des principaux leviers de compétitivité des entreprises. Cette innovation doit être multidimensionnelle, économique, organisationnelle, sociale et technique.

Depuis quelques années l’innovation d’entreprise, jusqu’alors détenue par la R&D afin de développer un produit prédéfini est envisagée aujourd’hui comme une démarche globale de création de valeur de différents écosystèmes (grands groupes/startups). Ce nouveau schéma permet de répondre aux exigences de réactivité dans un monde de plus en plus en compétition et où « le temps long » est confronté au « temps court » et conduit les entreprises à gérer des temporalités différentes.

Figure mythique des sociétés post modernes, l’innovation est devenue le maître mot au sein des entreprises. Elle fait figure de sésame pour conquérir de nouveaux marchés, expérimenter de nouvelles voies afin de développer des activités disruptives.

Son objectif : répondre à cet impératif de survie face aux changements technologiques et sociaux qui raccourcissent inexorablement les cycles de vie des produits, bouleversent les réglementations en vigueur et transforment entièrement des secteurs qui étaient restés stables depuis des décennies.

Grands groupes, PME/PMI, Startups, tous les types d’entreprise paraissent concernés et attirés par les sirènes de l’open innovation. 

Alors que des secteurs tels que l’énergie, l’eau, les télécommunications, semblaient immuables, alors que des entreprises industrielles traditionnelles ne semblaient pas pouvoir être impactées en profondeur par ces mutations technologiques, alors que l’on pensait que la démarche était réservée à quelques grands groupes, les PME/PMI semblent également rentrer dans la danse de l’open innovation.

Ainsi, quel que soit leur modèle d’organisation, leur taille, leur âge, leur secteur d’activités, les entreprises se seraient emparées des démarches d’open innovation - Ou est-ce l’innovation qui s’est emparée des entreprises ? – Quoiqu’il en soit, c’est aujourd’hui tout l’écosystème qui est en mouvement.

À travers la réflexion de l’OSI sur la thématique de l’open innovation, il s’agit de comprendre et d’analyser les différents systèmes qui favorisent, au sein des entreprises, une culture de prise de risque. Par ailleurs, les travaux se sont attachés à appréhender la façon dont les entreprises intègrent, dans leurs organisations, ces démarches d’innovation qu’elles affichent comme l’un des principaux leviers de leur compétitivité. Enfin, une approche prospective du sujet permet de connaître la réalité de la valeur créée pour l’entreprise et de voir si l’open innovation est une approche éphémère ou durable. 

Pour mener les travaux, une recherche académique et une série d’interviews a été réalisée auprès de grands groupes, PME, startup, plateforme d’incubation et à donner lieu à l’édition d’un livre blanc Innover en libérant l’intelligence individuelle et collective et à une conférence en mars 2018 (Retrouvez le contenu des débats ici)

.