Conformément aux orientations du Groupe durant la COP22, l’Observatoire Social International (OSI) a fait de la question de l’emploi des jeunes un thème central et prioritaire de ses interventions. La lutte contre le chômage des jeunes est l’un des fondements du pacte social. Elle doit faire l’objet d’un traitement volontariste et déterminé, à même de concevoir et de mettre en oeuvre des solutions durables en phase avec les réalités marocaines. L’OSI considère que l’emploi des jeunes doit être une priorité nationale. Cette priorité doit relever de la responsabilité de tous les acteurs publics, privés et associatifs, tant à l’échelle nationale que territoriale. L’enjeu aujourd’hui est de réussir à faire de l’emploi des jeunes non pas une contrainte à surmonter, mais une véritable opportunité de valorisation de nos ressources humaines pour qu’elles deviennent le levier du développement économique et social de notre pays. Parce qu’elle touche toutes les sphères de l’économie et du social, cette question revêt une réelle complexité. De ce fait, son traitement requiert à la fois de la modestie, du pragmatisme dans l’approche, de l’audace et de la créativité dans les propositions ainsi qu’un effort continu d’évaluation et d’adaptation des mesures en fonction des contextes et des réalités territoriales. Tels sont les fondements de l’approche de l’Observatoire en matière de promotion de l’emploi des jeunes. Les auditions et les débats auxquels ont donné lieu les travaux de l’Observatoire ont été d’une grande richesse. Ils ont mobilisé l’intelligence collective des membres autour d’un diagnostic partagé sur l’emploi des jeunes et ont donné lieu à l’énonciation de propositions à même de réduire l’acuité du chômage des jeunes.