L’Observatoire Social International travaille depuis sa création sur les questions de responsabilité sociale des entreprises (RSE). La dernière décennie a vu une montée en puissance de ce concept dans les plus grandes entreprises, avec le développement de normes internationales (ISO 26000), la mobilisation de plusieurs organisations internationales (OIT, OCDE, Global Compact), le positionnement plus proactif de l’Union européenne en octobre 2011, la croissance d’agences de notation sociale et la mise en place d’une législation en France sur le reporting extra financier.

La crise économique et financière n’a pas véritablement fait reculer les politiques engagées même si celles-ci se sont heurtées à des politiques financières plus restrictives, surtout dans les secteurs les plus bousculés. Elle joue plutôt un rôle divergent en accélérant le développement de politiques RSE dans les entreprises leader et en freinant au contraire les politiques mises en place dans les entreprises en situation plus difficile, sous l’effet de plans de performance liés à des objectifs financiers.

Issu d’une réflexion initiée en 2014 avec des représentants d’entreprises, d’universitaires ainsi que d’experts financiers et extra financiers, sous l’égide de l’OSI le Partenariat en faveur d’Initiatives de Développement Humain pour une Performance Durable repose sur plusieurs convictions :

  • la performance durable de l’entreprise et le développement de son potentiel humain vont de pair.
  • la satisfaction des clients au sein des chaînes de valeur repose sur la qualité des relations des entreprises avec leur fournisseurs et prestataires et sur une plus grande cohésion du tissu économique entre PME et grandes entreprises
  • le changement est inhérent au dialogue social et humain : l’innovation repose sur la façon dont les organisations cultivent la volonté et l’espoir de changer.

Dans ce contexte, et parce que le concept de RSE a suscité des attentes parmi les clients et les consommateurs, la mise en œuvre concrète des engagements RSE est devenue une préoccupation et un sujet prioritaire. Depuis la fin 2012, l’OSI a ainsi étudié les freins qui ralentissent la mise en place des politiques de responsabilité sociale dans les entreprises ainsi que les leviers ou les processus qui pouvaient au contraire en accélérer la réalisation. Plusieurs domaines d’action ont été examinés : les politiques d’investissement, les relations entre donneurs d’ordre et sous-traitants, la déclinaison de politiques globales (par exemple une politique de santé-sécurité) dans les unités opérationnelles, la transformation d’un modèle d’affaire à travers une politique de responsabilité sociale globale. Leviers de Progrès RSE – Septembre 2015