Création OSI en CHINE

Le 30 mai 2014, en partenariat avec l’Institut de l’Audit Social, l’OSI, Sciences Po Chine, Orange, GDFSUEZ et Lan Bao Yang Investment Management ont créé l’OSI-Chine à Pékin. Ces partenaires ont rendu publique une déclaration commune (donnée ci-après) annonçant la création d’une plateforme de dialogue et d’échange sur la responsabilité sociale des entreprises et sur la gouvernance d’entreprise. Ils appellent les entreprises présentes en Chine à les rejoindre et à contribuer aux groupes de travail qui vont se constituer sur la lutte contre la pollution et sur les liens entre performance sociale et gouvernance d’entreprise. David Wei, représentant de Sciences Po Chine à Pékin, coordonnera les activités de l’OSI-Chine.

POUR UNE RESPONSABILITE SOCIALE AU SERVICE DE LA PERFORMANCE

Déclaration commune d’entreprises en Chine

La concurrence internationale, les défis posés par la pollution et le réchauffement climatique, l’exigence grandissante des gouvernements et des populations pour bâtir la croissance économique sur le développement de leur territoire, conduisent les entreprises internationales à rechercher un mode de développement qui articule performance économique, respect de l’environnement et performance sociale partout où elles interviennent. Elles sont amenées à développer des stratégies de responsabilité sociale orientée vers la performance globale, le développement des territoires et l’innovation sociétale.

Dans cette perspective, des outils de reporting, des référentiels, des systèmes de notation émergent à l’échelle mondiale. Au sein des différents continents, des politiques publiques et des règlementations se mettent en place, en respectant les histoires et les cultures spécifiques aux différentes régions. Au sein des territoires, ces dispositifs bousculent les missions des entreprises, leur gouvernance et leur rapport à leur environnement physique et social.

Les entreprises chinoises n’échappent pas à ces défis, qu’elles soient d’origine étrangère ou qu’elles appartiennent à des investisseurs chinois. L’ouverture économique promise et engagée par les nouveaux responsables politiques va encore accélérer les changements et exiger de la part des dirigeants d’entreprises, une véritable réflexion sur la conception qu’ils se font de la responsabilité sociale de leurs entreprises et de leur gouvernance.

Connaître les meilleures pratiques, établir des partenariats pour anticiper les évolutions, construire des perspectives communes, représentent des axes d’action très importants aujourd’hui. C’est dans cet esprit, qu’à l’initiative de l’Observatoire Social International (OSI), l’Institut de l’Audit Social (IAS), Sciences Po Chine, les responsables d’entreprises signataires souhaitent contribuer à bâtir une plate-forme d’échanges et d’initiatives sur les sujets suivants :

  • Quel modèle de responsabilité sociétale adaptée à la société chinoise aujourd’hui ?
  • Quels modes de gouvernance pour l’entreprise chinoise demain ?
  • Quelle articulation entre performance économique, financière et performance sociale ?
  • Comment mobiliser les différents acteurs de l’entreprise (dirigeants, managers, salariés) ?
  • Quelles modalités pour le reporting et l’audit social en Chine ?

 

Retrouvez l’intégralité du texte sur la « Déclaration Commune d’entreprise en Chine »